Dans le cadre du programme en SVT sur les séismes, nous avons accueilli un parent d’élève, ancien sapeur-pompier présent à Mexico lors du séisme en 1985.

« Ce Jeudi 19 Novembre 2020, nous avons écouté le récit de Monsieur Gife, ancien pompier de Paris, qui nous a fait découvrir son métier et notamment une intervention à laquelle il a participé lors du séisme de Mexico le 19 septembre 1985.

Nous avons été très émus par son récit, qui racontait comment il est intervenu avec les autres sapeurs du DIC (Détachement d’Intervention pour les Cataclysme) lors de ce séisme.

Le séisme de magnitude 8,2 ayant fait exploser les canalisations, les pompiers de Mexico ne pouvaient pas s’occuper des nombreuses victimes car ils devaient déjà gérer les fuites de gaz et d’autres problèmes.

Alors, « los topos », un groupe de courageux bénévoles mexicains s’est organisé pour pouvoir venir en aide aux victimes du tremblement. Mais cela ne suffisait pas.

Le Mexique a alors appelé à l’aide les pompiers français, en moins d’une journée, ils étaient prêts.

Ces cinq jours ont été intense. Le DIC avait établi son campement près du chantier (zone détruite) qui lui avaient été attribué. Avec beaucoup de matériel, les recherches ont alors commencé. Il y avait également des maîtres-chiens.

C’était très dur psychologiquement car il fallait rechercher de nombreuses victimes, mais aussi physiquement, les pompiers étaient très fatigués et dormaient en roulements d’un quart d’heure dans les tunnels qu’ils creusaient pour arriver aux victimes. Ils étaient parfois blessés et leurs chiens aussi.

Finalement, le DIC a sauvé plus de quarante personnes et a été énormément remercié par les Mexicains. On pouvait entendre dans la ville sinistrée : “Gracias !”.

Cela a été un très bel exemple de solidarité entre la France et le Mexique et cet acte restera, je l’espère, gravé dans la mémoire de chacun et de chacune d’entre nous comme un geste d’amitié et de sympathie à reproduire aujourd’hui, et demain. »

Une élève de 5C

 

« La chose qui m’a le plus marquée dans son histoire est la solidarité envers les sapeur-pompiers de France et ceux de Mexico. De plus, j’ai compris que quand on devient pompier il faut mettre beaucoup de choses de côté pour arriver à la chose désirée. J’ai trouvé incroyable de pouvoir voir des casques de pompier et des photos qui remontent à aussi longtemps et surtout de pouvoir écouter le vécu et le passé de Monsieur Gife. J’ai été très émue que Monsieur Gife témoigne de son vécu avec nous. »

Une élève de 5C

 

« J’ai trouvé son histoire bouleversante et ressenti de l’empathie pour les moments dont il a parlé, la joie de retrouver des personnes vivantes mais aussi la tristesse de retrouver des morts.

Ce qui m’a le plus marqué c’est lorsqu’il a dit avoir découvert une petite fille de 2 ans encore en vie et peut être qu’elle avait perdu ses parents. C’est tellement un événement énorme pour un petit bébé de 2 ans que ça paraît irréel.

J’ai aussi été émue du fait que les mexicains au moment du départ des sapeurs-pompiers de Paris avaient écrit des mots pour les remercier de les avoir aidés dans leur catastrophe, et que Monsieur Gife avait reçu la ceinture d’un mexicain, ce qui avait une grande signification sans doute pour lui. »

Une élève de 5B

 

« Ce que j’ai ressenti à la suite de cette présentation, c’est qu’on n’aimerait pas être à la place de ces personnes touchées par ces catastrophes naturelles et que finalement nous avons de la chance.

Ce métier fait prendre des risques aux pompiers. Je trouve que c‘est un très beau métier que de sauver des vies. Il est dommage que malheureusement ils ne puissent pas sauver tout le monde. »

Une élève de 5B

 

« Grâce à Monsieur Gife, j’ai découvert que même si on n’était pas un sapeur-pompier de la plus haute importance, on peut quand même être amené à devoir aller sauver des vies, dans d’autres pays, dans des lieux dangereux.

J’ai aussi appris que ce n’était pas les sapeurs-pompiers les plus expérimentés qui partent mais ceux qui répondent présent. »

Une élève de 5A

 

« J’ai découvert beaucoup de choses durant cette intervention et je me suis notamment rendu compte de la difficulté de cette “expédition”, certains sapeurs ont tout de même risqué leur vie pour sauver des vies. Pour ma part, je trouve cela exceptionnel. »

Un élève de 5B

 

« Après le témoignage de Monsieur Gife, j’ai appris que les sapeurs-pompiers étaient héroïques envers les citoyens de Mexico. Ils ont réussi à sauver plusieurs vies.

En voyant les casques de pompier et les autres objets j’ai été fasciné. J’ai appris beaucoup de choses sur les sapeurs-pompiers. Ils donnent de leur temps sans compter et doivent être prêts à partir à toute heure et ils sont capables de risquer leur vie pour sauver celle des autres !

Je suis content d’avoir écouté ce témoignage. »

Un élève de 5C